Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

On connaissait LA lettre de Guy Moquet à ses parents d'octobre 1941, la veille de son exécution, mais qui connaissait la lettre qu'il a envoyé à Edouard Herriot fin 1939 après l'arrestation de son père, Prosper Moquet, député communiste, après la dissolution par Edouard Daladier du Parti Communiste pour participation au Pacte Gemano-soviètique ?

« Monsieur le Président (...)
Je suis l’un des enfants d’un de ces députés
Qui sont tous en prison aujourd’hui enfermés.
Je suis jeune Français, et j’aime ma patrie,
J’ai un cœur de Français, qui demande et supplie

Qu’on lui rende son père, lui qui a combattu
Pour notre belle France avec tant de vertu.
Je veux dépeindre ici, la cruelle misère
Celle d’un cœur d’enfant qui est privé d’un père.

Et que ça soit bientôt la fin de leur misère.
J’espère que vous saurez comprendre ce chagrin.

Et que la liberté, pour eux, luira enfin.
J’agis avec mon cœur, que j’appelle français,
Agissez en bon père, agissez en Français (...)
 »

Partager cette page

Repost 0
Published by

Etienne DOLET

 

Référencement