Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 09:01

Hommage du 5 avril 2014 en présence de M. Braillard actuel secrétaire d'état aux sports, de M. Navarro président d'honneur et de M. Batailly président des Amities Radicales et Républicaine.

 

hommage-a-Herriot.jpg

M. le député représentant du Maire, mon cher Thierry, M le Président d’honneur de notre Cercle, mon cher André, M le Président des Amitiés Radicales et Républicaines, mon cher Robert, Mesdames, Messieurs, chers amis


Quelques mots pour nous excuser d’abords d’avoir différé cet hommage qui se déroule habituellement autour du 26 mars date du décès du Président Herriot, mais nous avions décidés cette année de nous distancier du brouhaha de la campagne municipale. Je voudrais également excuser un certain nombre de nos amis qui ce matin sont justement en séance d’installation du conseil municipal et d’élection du maire dans leur commune respectives…

Quelques mots aussi parce que c’est l’usage, en telle circonstance, d’ailleurs je regrette de ne pas avoir ton talent, ton éloquence, mon cher Robert, toi qui nous a encore gratifiés la semaine dernière à Loyasse d’un vibrant et pathétique hommage où tu as su mettre toute la rhétorique, le verbe et même certaines intonations des discours du Président qui restent marqués dans nos mémoires.   

Quelques mots enfin car ce n’est pas parce que notre Cercle ne souhaite pas prendre directement part au débat politique qu’il ne réserve pas pour autant le droit porter son regard sur l’actualité, d’énoncer ses valeurs qui étaient cher au Président Herriot participant ainsi au débat public d’aujourd’hui.

Aussi j’avais envie de parler quelques instants de politique. Vous connaissez tous l’analogie que faisait Herriot entre la politique et l’andouillette, je me faisais l’autre dimanche la réflexion, qu’en prenant connaissance de certains résultats, certaines situations locales, notre cher Président Herriot trouverait sans doute aujourd’hui à l’andouillette une odeur un peu trop prononcée. Et il n’y a pas qu’ à l’andouillette…

Petite parenthèse anecdotique. De la fin du XIX° sciècle et pendant une grande partie des mandatures d’Herriot, les employés de  l’Union Mutuelle des Propriétaires étaient chargé de vider les fosses septiques de la ville puis allaient ensuite déverser leur précieux chargement à Grand trou, à Vénissieux mais parfois le vent du midi ramenait des effluves sur la ville et les lyonnais avaient coutume de dire : « Tiens l’UM D P à été faire du canotage sur le lac de Vénissieux. » Mais n’y voyez aucune allusion, j’ai dit UM (D) P, aucun rapport avec une certaine vague bleue. (humour)

Nous l’avons vu dans ces élections, certaines digues ont lâché, le climat est malsain. De bien pensants agitateurs jettent de l’huile sur le feu, attisent les peurs, d’autres manipulent l’opinion et font des amalgames, d’autres encore, profitent de la situation pour diffuser des messages de haine, de rejet et d’exclusion, mettant en péril le lien social.

On évoque maintenant la  parole « décomplexée », mais celle-ci doit nous indigner, nous révulser.

Notre République apaisée a été l’aboutissement d’un long combat pour des valeurs intangibles qui sont  la Liberté, l’Egalité, la Fraternité et le quatrième point cardinal Laïcité.  Remettre en cause cet équilibre est tout simplement irresponsable et  dangereux pour notre cohésion nationale. Je veux être court ce matin et ne pas m’énerver, je passerai donc sur la devise de notre république, mais permettez moi de revenir sur la laïcité. Car c’est bien la laïcité qui permet à chacun de nous de vivre en société, avec nos non croyances ou nos croyances intimes, tant que ceci n’empiète pas dans la sphère privée d’autrui.
Nous, amis d’Herriot nous sommes, viscéralement attaché à ce grand et généreux principe républicain. Notre laïcité, ce n’est pas ce dogme de l’interdit, que certains veulent en faire, restrictif et punitif. Non c’est parce que notre laïcité est juste,  respectueuse et bienveillante qu’elle permet le vivre ensemble dans le respect de l’autre et de ses différences.

Nous sommes  ici tous des  militants de la liberté et des défenseurs de la république.

C’est pourquoi nous nous érigeons  encore plus forts, encore plus déterminés en  défenseurs de la laïcité, parce que nous sommes convaincus que c’est notre bien universel le  plus précieux.

Eric POMMET -samedi 5 avril 2014-

Partager cet article

Repost 0
Published by Ami d'Edouard - dans Evènements
commenter cet article

commentaires

Etienne DOLET

 

Référencement